Interstices


  Ludique

La soirée

Résoudre des énigmes, c'est le métier du Dr Jacob Ecco, omniheuriste. Cette fois encore, un client lui soumet un problème qui lui permet de déployer toute sa logique. Et vous, auriez-vous besoin de son aide ?

Il est très inhabituel de recevoir un télégramme de nos jours, dit Ecco en ouvrant l'enveloppe. Et sa teneur est encore plus inhabituelle. Qu'en pensez-vous, professeur ?

              Voici le télégramme :

        Dr Ecco ai besoin votre aide pour énigme stop pense issue de la mythologie grecque stop vous rendrai visite demain après-midi.

« Vous êtes un amateur éclairé de mythologie grecque, n'est-ce pas ? dis-je en montrant une rangée de livres.

- Un amateur, c'est le mot. Mais, à en juger par le ton de ce télégramme, j'en sais peut-être plus long que notre client, qui doit d'ailleurs être en train de sonner à la porte. »

Notre visiteur était un jeune homme qui avait une allure très athlétique avec son polo et son visage bronzé. Après les présentations, il exposa son problème.

« La femme que j'aime étudie la littérature grecque. Elle a parfois d'étranges exigences. La dernière en date est de me demander de résoudre une énigme adaptée de ses recherches. Elle m'épousera si je peux répondre à trois questions. Acceptez-vous de m'écouter ?

© INRIA / Photo Christian Tourniaire

- Bien sûr. Allez-y.

- Cela se passe à une soirée. Tous les invités ont serré la main de trois des autres invités, sauf un qui n'a serré la main qu'à une personne.

« Ce sont là toutes les informations que vous aurez, Dr Ecco. Voici les trois questions :

« 1. Quel est le plus petit nombre possible de gens qui pourraient assister à cette soirée ? (Voir la solution)

« 2. Pourrait-il y avoir vingt et un invités à cette soirée ? (Voir la solution)

« 3. Peut-on dégager un schéma général pour déterminer le nombre de gens qui pourraient assister à cette soirée ? » (Voir la solution)

Pouvez-vous répondre à ces questions ?

Il fallut près d'une journée à Ecco pour répondre aux trois questions. « Le secret, dit-il quand il rappela son client, est de se souvenir que serrer la main de quelqu'un implique une symétrie. Si X serre la main de Y, Y serre la main de X. »

Le jeune homme nota les réponses, remit un chèque à Ecco et prit congé.

« Pourquoi la jeune femme mentirait-elle à son ami au sujet de l'origine de l'énigme ? dit alors Ecco. Les questions sont difficiles, certes, mais elles ne sont pas dans le style de la mythologie grecque. »

Ecco réfléchit plusieurs minutes. « Mais bien sûr... l'oracle de Delphes posait souvent des questions auxquelles on n'était pas censé répondre. Y réfléchir aidait celui qui les entendait. Notre jeune ami était censé échouer. Dans sa tentative, il devait se rendre compte qu'il n'était pas fait pour elle. Voilà le lien entre ces questions et les énigmes mythologiques. Ah ! professeur, ai-je commis une erreur ?

- Vous aurez au moins donné une leçon à cette jeune femme. Les choses ont changé au cours des trois derniers millénaires, et elle devrait le savoir. Les Grecs n'avaient pas d'omniheuristes sous la main ! »

Et quel rapport avec l'informatique

Cette énigme a été publiée dans le livre Les Aventures extraordinaires du Docteur Ecco, Éditions Odile Jacob, nouvelle édition juin 2006.

Tags