Découvrir

Programmer... un jeu d’enfant ?

Dans ce huitième épisode du podcast audio, Stéphane Ducasse nous introduit dans son monde, celui de la programmation et de la conception de langages. Selon lui, programmer peut être un jeu d'enfant... Et il nous en donne la preuve en nous présentant Smalltalk, un langage de programmation né d'une recherche autour de la programmation pour les enfants.

 

La programmation envahit notre quotidien. Du simple grille-pain au téléphone portable, aujourd'hui, tout dans notre environnement exige des lignes de code. Programmer, c'est écrire un programme informatique, plus exactement une suite d'instructions qui exécutent des tâches. Il existe différentes techniques de programmation : logique, fonctionnelle, par processus, par objets, par contraintes... Dans le cas présent, nous parlerons de programmation par objets, le programme étant alors considéré comme une collection d'objets en interaction.

Dans cet entretien mené par Joanna Jongwane, Stéphane Ducasse nous présente un langage qui en a influencé de nombreux autres, comme Java notamment. Smalltalk est un des premiers langages de programmation par objets disposant d'un environnement de développement complètement graphique pour interagir avec les classes et les objets : fenêtres et multi-fenêtrage, ascenseurs (scrollbar), copier-coller... Dès 1980, il a systématisé l'utilisation d'écrans à pixels et de la souris. Par ailleurs, on ne compte plus les innovations de l'ingénierie logicielle des années 1990 issues de la communauté des programmeurs en Smalltalk. Citons par exemple les modèles de conception (ou design patterns) appliqués au logiciel, les méthodes de Programmation Extrême (Extreme Programming ou XP en anglais), la refactorisation (ou refactoring)...

Smalltalk offre des outils de développement évolués et la possibilité pour le programme de modifier sa structure et son comportement de façon dynamique, lors de l’exécution. Il permet ainsi de se concentrer sur l’essentiel : écrire rapidement un code de qualité, facile à déboguer et à faire évoluer.

Sont ensuite apparues plusieurs implémentations open-source de Smalltalk développées chez Apple, Disney, etc. Squeak par exemple est un environnement de programmation développé à l'origine par Alan Kay pour Disney. Une nouvelle mouture nommée Pharo— qui améliore Squeak — est en gestation.

Squeak permet de développer des applications multimédias, éducatives ou web totalement multiplateformes. C'est une façon de faire du web qui prend le contrepied des approches traditionnelles en suivant une approche par objets. Créer son propre jeu s'avère être un argument fort motivant pour apprendre à programmer... D'autant que Squeak inclut un support pour le réseau, du graphisme 2D et 3D, un environnement intégré de développement et un environnement constructiviste d'apprentissage pour les enfants. Une preuve que la programmation peut vraiment être un jeu d'enfant !

Écoutez l'interview en MP3.

Pour l'écouter sur votre baladeur, téléchargez le fichier ou abonnez-vous au podcast d'Interstices.

Niveau de lecture

Aidez-nous à évaluer le niveau de lecture de ce document.

Il vous semble :

Si vous souhaitez expliquer votre choix, vous pouvez ajouter un commentaire (qui ne sera pas publié).