Interstices


  De la recherche

Modéliser pour simuler le climat

Comprendre les climats du passé et du présent pour prévoir le climat du futur, tel est le défi qui anime la communauté scientifique au sein du Pôle de modélisation du climat de l'Institut Pierre-Simon Laplace. Marie-Alice Foujols, directrice adjointe de l'IPSL, nous présentait les enjeux de ces travaux le 25 novembre dernier, à l'occasion de notre série d'entretiens autour de la COP21.

Modélisation. © Animea, F. Durillon

Les modèles sont des outils essentiels pour pouvoir comprendre et anticiper le climat. Au fil des ans, les modèles climatiques ont gagné en qualité et en précision, de sorte qu'ils permettent de simuler de façon assez réaliste de nombreuses caractéristiques du climat. Aujourd'hui, l'un des enjeux des recherches consiste à combiner plusieurs modèles pour affiner les prévisions.

Le modèle climat de l’IPSL s’appuie sur la modélisation des différents éléments clés du système climatique : l’atmosphère, les surfaces continentales, l’océan, etc. Comme nous l'explique Marie-Alice Foujols, les différentes générations de ce modèle du climat sont utilisées pour les simulations climatiques de différents programmes internationaux et  ont servi de support aux rapports du GIEC. La première génération de ce modèle a été développée dès les années 1990. Les versions suivantes ont intégré, au fur et à mesure, les nombreux progrès scientifiques et techniques accomplis, pour aboutir en 2010 à la 5e génération. Les équipes de l'IPSL travaillent à présent sur la sixième.

Quelle est la différence entre un modèle météorologique et un modèle climatique ? Comment sont développés les modèles de climat ? Quels sont les défis à relever dans ce domaine ? Marie-Alice Foujols nous apporte son éclairage sur ces questions.

Pour en savoir plus, voir aussi cette animation vidéo sur la modélisation climatique réalisée par l'IPSL.

Écoutez l'interview en MP3.

Pour l'écouter sur votre baladeur, téléchargez le fichier ou abonnez-vous au podcast d'Interstices.