Découvrir

À propos des réseaux à très haut débit

Le déploiement de la fibre optique se fait dans le cadre juridique de la loi de modernisation de l'économie du 4 août 2008. Mais qu'en est-il du cadre technologique ? Nos équipements sont-ils adaptés ? Comment se fait ce passage à l'échelle du réseau à très haut débit ? Pascale Vicat-Blanc Primet nous apporte quelques éléments de réponse dans ce quinzième épisode du podcast audio.

© INRIA / Photo C. Lebedinsky

Le très haut débit (THD) commence là où s'arrête l'ADSL, soit à 20 mégabits/seconde, pour nous offrir des débits de 100 mégabits/seconde et plus. Cette nouvelle génération de réseau devrait faciliter notre quotidien avec une navigation plus aisée, un téléchargement plus rapide, un partage optimisé, de nouveaux outils, etc. À l'heure où la fibre optique s'invite dans nos maisons, Pascale Vicat-Blanc Primet fait le point avec nous.

En dépit de l'enjeu qu'il représente, le très haut débit n'est pas pour autant facile à déployer sur le territoire français. Pourquoi ? Car les équipements développés il y a une vingtaine d'années ne sont pas adaptés à de tels débits. Comme nous l'explique Pascale Vicat-Blanc Primet, il peut y avoir des risques d'engorgement. Pour y remédier, la chercheuse et son équipe développent de nouvelles solutions en termes de protocoles, de services et de logiciels. Il s'agit d'optimiser ces « outils » pour les réseaux à très haut débit.

Écoutez l'interview en MP3.

Pour l'écouter sur votre baladeur, téléchargez le fichier ou abonnez-vous au podcast d'Interstices.

Tags

Niveau de lecture

Aidez-nous à évaluer le niveau de lecture de ce document.

Il vous semble :

Si vous souhaitez expliquer votre choix, vous pouvez ajouter un commentaire (qui ne sera pas publié).