Découvrir

Calculer dans les nuages

Pourquoi le « cloud computing » a-t-il autant la cote auprès des géants de l’informatique ? Patrick Valduriez nous en parle dans ce 34e épisode du podcast audio.

© INRIA / Photo R. Lamoureux

Informatique et nuage, une curieuse association au premier abord, mais loin d'être dénuée de sens ! Le cloud computing, traduit littéralement par « informatique dans les nuages », consiste à déporter les services informatiques sur des serveurs distants, gérés par des fournisseurs et accessibles via Internet. Omniprésente aujourd'hui, l'idée du cloud n'est pourtant pas nouvelle. En effet, les systèmes de messagerie Web ou webmail fonctionnent sur ce principe. Mais qu'entend-on exactement par cloud computing ? C'est ce que nous explique le chercheur Patrick Valduriez, spécialiste de la gestion des données.

Cette informatique dite dématérialisée devrait jouer un rôle de plus en plus important dans les années à venir. Des géants de l'informatique comme Google, Facebook ou encore Amazon, par exemple, proposent des services basés sur le cloud qui utilisent des ressources de stockage et de calcul puissantes. Lorsque vous publiez des photos et des vidéos sur des sites communautaires ou sur des services de stockage de données, celles-ci sont stockées sur des serveurs distants pour vous permettre d'y accéder depuis n'importe quel endroit, du moment que vous disposez d'un accès à Internet.

Mais si le cloud offre des avantages certains, il soulève toutefois des problèmes évidents tels que la perte de contrôle sur ses données. De nombreuses questions se posent aussi quant à la sécurité des infrastructures et aux risques de panne. Quels en sont les enjeux pour la recherche ?

Écoutez l'interview en MP3.

Pour l'écouter sur votre baladeur, téléchargez le fichier ou abonnez-vous au podcast d'Interstices.

Niveau de lecture

Aidez-nous à évaluer le niveau de lecture de ce document.

Il vous semble :

Si vous souhaitez expliquer votre choix, vous pouvez ajouter un commentaire (qui ne sera pas publié).