Interstices


  C'était hier

Le modèle Turing

Alan Turing était mathématicien, cryptologue, pionnier de l’informatique, de l’intelligence artificielle et de la morphogénèse en biologie. À l’occasion du centenaire de sa naissance, ce film évoque l’apport de ce scientifique dont les découvertes rayonnent encore de nos jours…

Le modèle Turing
Réalisation : Catherine Bernstein / Production : Cnrs Images - Inria
Visionner le film - Durée : 29 min 24 s. - Accéder à d'autres formats.
 

Réalisatrice de ce film, où se croisent les points de vue de plusieurs personnalités scientifiques, informaticiens mais aussi philosophes, voici une note personnelle qui exprime pourquoi je suis touchée par Alan Turing.

Siècle de la raison, le XVIIe fut aussi celui où l’on brûla le plus grand nombre de sorcières, femmes savantes parmi les hommes raisonneurs. Siècle de la science et de la libération des mœurs, le XXe restera celui où de grands originaux virent leur vie gâchée par le pouvoir et la « normalité » des puissants.

Enfant très tôt abandonné par ses parents, bambin solitaire apprenant à une vitesse anormale des connaissances d’adultes, passionné de sciences dans une école de littéraires, logicien parmi les mathématiciens, cryptographe parmi les logiciens, informaticien parmi les cryptographes, mis au secret pour percer « l’énigma », mécaniste chez les humanistes, génie de l’intelligence artificielle chez les linguistes, biologiste dans le domaine de l’intelligence artificielle, Alan Turing homosexuel exclu, humilié, torturé jusqu’aux frontières de la transsexualité hante mes pensées.

Il hante mon esprit jusqu’à « penser différent » ce siècle de folie meurtrière où la courbe du progrès voisine des abîmes de haine, de persécutions, de souffrance. Ce siècle où s’inventent de nouveaux concepts comme « inconscient », « relativité », « quantique », « génocide », « crime contre l’humanité », « indécidabilité », « machine universelle »…

Je cherche à travers Turing à lire dans cette figure de toutes les exclusions la face cachée d’un siècle gonflé d’orgueil par ses triomphes savants et techniques et qui n’a pas su intégrer le génie singulier en avance sur son temps, au-delà des raisons logiques, à l’écart de la pensée unique, aux bans des normalités sexuelles. J’aimerais comprendre ce surhomme par les dons, devenu quasi-femme par la pénitence chimique, innovateur en tout jusque dans l’art d’être puni, imitateur ensorceleur d’un mythe pour enfant jusque dans l’art de mourir.

Cet homme semble « être en tout différent » pour « penser différent ». Il est pour nous tous, tentés de création, l’image de l’incompris qui comprend ce que les autres ne comprennent pas encore. Porteur des figures à venir, informaticien, généticien, sportif, transsexuel, le monde se réjouira peut-être un jour de voir arriver en son sein ces mutants qui créent le futur.

Tags