Les Newsletters Interstices
Vue en trois dimensions d’Oxia Planum à partir des données MarsSI. NASA/JPL-Caltech/Murray-Lab/Observatoire de Lyon
    Niveau facile
    Niveau 1 : Facile
    Logo Creative Commons

    sous licence Creative Commons

    Quand l’informatique mène à l’observation des données martiennes

    Données
    Environnement & Planète
    De l'observation de la Terre à celle de la planète Mars, il n'y a qu'un pas ! L'informatique mène parfois à des voies étonnantes. L'exploration des données récoltées sur Mars fait partie de ces problématiques de recherche à la frontière de l'astronomie et de l'informatique... Explorons ce sujet avec Matthieu Volat dans cet épisode du podcast audio.

    Écoutez l'interview de Matthieu Volat

    Matthieu Volat

    Lorsque le rover Persévérance se pose finalement sur Mars ce février 2021, il arrive chargé de toutes les connaissances humaines actuelles à propos de la planète rouge, sa topologie, sa géographie, sa géologie, son climat… Les données et les observations les plus récentes, provenant de toutes les agences spatiales du monde, ont aidé à préparer la mission.

    Pour rassembler, classer, archiver et utiliser cet immense corpus de données qui s’est construit au fil des années, il existe une plate-forme appelée Mars SI dont s’occupe notre invité du jour, Matthieu Volat.

    Mars Système d’Information permet de centraliser l’ensemble des données concernant la planète Mars, via un portail web, pour permettre à des scientifiques d’accéder facilement aux informations dont ils ont besoin. Photos, topologie d’une vallée, relevés de capteurs ou de satellites, cette plate-forme rassemble, classe et diffuse les informations du CNES, de la NASA et de toutes les agences spatiales au sujet de la planète rouge.

    Matthieu Volat utilise l’expérience acquise dans la compréhension de notre Terre, les mêmes conventions et méthodes, mais appliquée à une autre planète, et à d’autres usages. Car même si les objectifs et les enjeux sont différents, notre exploration de Mars répond à une vieille aventure humaine : l’exploration de notre planète bleue.

    Une fois le rover finalement en service, les rôles s’inversent, et c’est maintenant lui qui va nourrir nos connaissances sur Mars, grâce aux informations dont il a été chargé avant son départ. Des connaissances qui viendront augmenter et affiner les données disponibles sur Mars SI, pour améliorer encore notre compréhension de la géologie, de la chimie et du climat de la planète rouge.

    Newsletter

    Le responsable de ce traitement est Inria, en saisissant votre adresse mail, vous consentez à recevoir chaque mois une sélection d'articles.

    Niveau de lecture

    Aidez-nous à évaluer le niveau de lecture de ce document.

    Si vous souhaitez expliquer votre choix, vous pouvez ajouter un commentaire (Il ne sera pas publié).

    Votre choix a été pris en compte. Merci d'avoir estimé le niveau de ce document !

    Matthieu Volat

    Ingénieur de recherche CNRS à l'observatoire de Lyon.

    Voir le profil

    Joanna Jongwane

    Rédactrice en chef d'Interstices, Direction de la communication d'Inria
    Voir le profil

    Découvrez le(s) dossier(s) associé(s) à cet article :

    DossierCulture & Société

    Les Sciences du Numérique en vacances