Les Newsletters Interstices
Illustrations et design : Triton Mosquito © Inria - Photo : Gilles Scagnelli
    Niveau facile
    Niveau 1 : Facile

    Famille « Intelligence Artificielle »

    Histoire du numérique
    Intelligence artificielle
    Si les ordinateurs ont été utiles, c'est en grande partie pour réaliser des tâches pénibles pour les humains. Il ne s'agit pas seulement de remplacer la force physique, mais également d’intervenir dans des situations qui demandent des connaissances et des aptitudes intellectuelles. On a introduit pour cela le terme d'intelligence artificielle qui recouvre des problématiques diverses et complexes. Si pendant longtemps ces intelligences se sont basées sur des représentations symboliques des connaissances, le champ connait une grande accélération ces dernières années avec l'apprentissage automatique (établissement d’un modèle d’un système à partir de données de fonctionnement, sans intervention humaine) et les réseaux de neurones (systèmes inspirés du fonctionnement du cerveau humain) qui laissent entrevoir le développement de nouvelles applications.

    Herbert Simon (1916 – 2001)

    Économiste et sociologue américain. Il a principalement établi la théorie de la rationalité limitée indiquant que nous prenons toujours la première solution raisonnable proposée. Simon a développé le principe de la programmation avec des heuristiques pour résoudre des problèmes à partir de connaissances issues de l’expérience réelle.

    Bref, avec Herbert Simon, l’informatique s’ouvre à la raison !

    Marvin Minsky (1927 – 2016)

    Informaticien et cogniticien américain. Il est à l’origine de la première machine dotée d’un système d’apprentissage automatique, grâce à un réseau de neurones artificiels. Si aujourd’hui les réseaux de neurones occupent une place importante, leur développement a été limité par Minsky lui-même. En effet, il a mis en avant leurs limites en tentant de construire des réseaux de neurones capables de résoudre plusieurs problèmes en même temps.

    Bref, avec Marvin Minsky, l’intelligence artificielle est née !

    À lire sur Interstices : Marvin Minsky, un père visionnaire de l’intelligence artificielle et Marvin Minsky : un des cerveaux de l’intelligence artificielle

    Geoffrey Hinton (1947 – )

    Informaticien canadien. Si les réseaux de neurones sont très efficaces, ils ne simulent que des fonctions très simples. Une solution consiste à construire plusieurs couches de neurones, mais il reste difficile de les définir. Geoffrey Hinton est l’un des premiers à mettre en application l’algorithme dit de rétropropagation du gradient. Cette stratégie permet d’apprendre à partir des erreurs produites. Il fait partie des figures de proue de la communauté de l’apprentissage profond.

    Bref avec Geoffrey Hinton, les réseaux de neurones deviennent profonds !

    Rose Dieng-Kuntz (1956 – 2008)

    Informaticienne sénégalaise. Spécialiste de la gestion des connaissances et des technologies du web sémantique, grande visionnaire, elle a très rapidement compris comment internet allait impliquer la création de nouvelles applications. Elle a été à l’origine de nombreuses innovations pour aider les entreprises et les organisations à structurer leurs connaissances, où elle cherchait à expliquer le raisonnement derrière les systèmes experts.

    Bref, avec Rose Dieng-Kuntz, on passe d’une société de l’information à une société de la connaissance !

    À lire sur Interstices : Rose Dieng-Kuntz : savoir, mémoire et partage

    Yann LeCun (1960 – )

    Informaticien français. Yann LeCun est un des fondateurs des réseaux neuronaux convolutifs. Ces systèmes inspirés du fonctionnement des neurones biologiques et du système visuel des animaux ont permis de développer des solutions très efficaces pour la reconnaissance d’image et la compréhension de texte et de parole. Une des premières applications a été la lecture de chèques, et plus récemment le classement de photos, la conduite autonome, la traduction, et les systèmes de dialogue.

    Bref, avec Yann LeCun, les assistants intelligents et les voitures autonomes se développent !

    À lire sur Interstices : Les enjeux de la recherche en intelligence artificielle

    Cordelia Schmid (1967 – )

    Informaticienne allemande. Elle est spécialiste de vision par ordinateur et d’apprentissage automatique. Elle utilise l’énorme quantité de vidéos disponibles pour créer des algorithmes capables de classer les éléments d’une vidéo. Ses travaux sur la reconnaissance d’actions sont parmi les tout premiers au monde sur le sujet.

    Bref, avec Cordelia Schmid, les vidéos sont automatiquement analysées !

    Newsletter

    Recevez chaque mois une sélection d'articles

    Niveau de lecture

    Aidez-nous à évaluer le niveau de lecture de ce document.

    Si vous souhaitez expliquer votre choix, vous pouvez ajouter un commentaire (Il ne sera pas publié).

    Votre choix a été pris en compte. Merci d'avoir estimé le niveau de ce document !

    Maxime Amblard

    Maître de conférences à l'Université de Lorraine, chercheur en traitement automatique des langues au Loria, dans l'équipe Inria Sémagramme.
    Voir le profil

    Christine Leininger

    Chef de projet médiation scientifique à la direction de la communication d'Inria.

    Voir le profil

    Découvrez le(s) dossier(s) associé(s) à cet article :

    DossierHistoire du numérique

    7 familles de l’informatique

    Ces articles peuvent vous intéresser

    ArticleHistoire du numérique

    Jeu de 7 familles de l’informatique

    Maxime Amblard
    Christine Leininger

    Niveau facile
    Niveau 1 : Facile
    ArticleHistoire du numérique
    Interaction Homme/Machine

    Famille « Interaction Homme-Machine »

    Maxime Amblard
    Christine Leininger

    Niveau facile
    Niveau 1 : Facile