Qui sommes-nous ?

Interstices est une revue de culture scientifique en ligne, créée par des chercheurs pour rendre accessibles à un large public les sciences du numérique.

carte interstices

Interstices est publiée par Inria, institut public de recherche en sciences du numérique, elle a été lancée en 2004 à son initiative. La revue est éditée par Inria, le CNRS, les Universités de Bordeaux, de Grenoble, de Lille 1, de Lorraine, de Paris-Sud, de Rennes 1, représentées au comité éditorial, en partenariat avec des associations professionnelles du domaine, notamment le groupe ITIC-EPI-SIF et la SMAI.

Au-delà de ce que le titre choisi peut évoquer, cette revue a pour but de faire connaître la variété des recherches dans le domaine de l'informatique et des mathématiques appliquées. Elle rassemble les principaux acteurs de la recherche française dans ce domaine, qui sont invités à participer à la vie de cette revue, selon la charte d'Interstices.

Que trouve-t-on sur Interstices ?

Des documents auxquels ont contribué des chercheurs de renom, qu'ils soient d'Inria, du CNRS, ou d'une Université, sur des sujets aussi divers que l'arithmétique, la réalité virtuelle, ou la bioinformatique, des articles retraçant l'itinéraire d'une personnalité scientifique, ou le chemin d'une découverte, des débats... Ces documents se présentent sous forme de textes, mais aussi d'images, de son, de vidéos, d'animations.

Interstices a rencontré de nombreux échos, dont voici quelques extraits.

Bref historique d'Interstices où vous découvrirez les personnes qui ont contribué à sa mise en place.

A short presentation in English: Interstices: discover the world of Information Science and Technology

Le comité éditorial

Les choix rédactionnels de la revue Interstices sont faits par un comité éditorial composé de scientifiques du domaine de l'informatique et des sciences du numérique ainsi que de professionnels du multimédia.

  • Maxime Amblard, maître de conférences à l'Université de Lorraine, chercheur en traitement automatique des langues au Loria
  • Jean-Pierre Archambault, président de l'association EPI
  • Sylvie Boldo, chargée de recherche Inria à Saclay, chercheuse en preuves de programmes et arithmétique des ordinateurs
  • Lisette Calderan, responsable de la photothèque - Inria Direction de la communication
  • Jean-Pierre Cocquerez, professeur émérite à l'Université de Technologie de Compiègne, conseiller scientifique à l'INS2I du CNRS, chercheur en traitement d'images et vision par ordinateur
  • Marie-Odile Cordier, professeur émérite à l'Université de Rennes 1, chercheuse en intelligence artificielle
  • Jean-Paul Delahaye, Professeur à l'Université de Lille 1, chercheur en intelligence artificielle
  • Jocelyne Erhel, animatrice scientifique d'Interstices, directrice de recherche Inria à Rennes, chercheuse en modélisation et simulation pour les sciences de l'environnement
  • Christine Froidevaux, professeur à l'Université Paris-Sud, membre du Conseil d'administration et du Conseil scientifique de la Société Informatique de France, chercheuse en bioinformatique
  • Laure Guion, chargée de communication à l'INS2I du CNRS
  • Pascal Guitton, Directeur de la Recherche Inria, professeur à l'Université de Bordeaux 1, chercheur en informatique graphique, réalité virtuelle, interaction
  • Jean-Paul Haton, professeur émérite à l'Université Henri Poincaré (Nancy 1), membre de l'Institut Universitaire de France, chercheur en intelligence artificielle et parole
  • Joanna Jongwane, rédactrice en chef d'Interstices - Inria Direction de la communication
  • Christian Jutten, professeur à l'Université Joseph Fourier (Grenoble 1), membre de l'Institut Universitaire de France, Directeur adjoint scientifique à l'INS2I du CNRS, chercheur en traitement du signal et des images
  • Christine Leininger, chef de projet médiation scientifique - Inria Direction de la communication
  • Florent Masseglia, chargé de recherche Inria à Montpellier, chercheur en analyse de données
  • Véronique Poirel, chargée de médiation scientifique - Inria Nancy
  • Martin Quinson, maître de conférences à l'Université de Lorraine, chercheur en systèmes informatiques à très large échelle au Loria
  • François Rechenmann, directeur de recherche Inria à Grenoble, chercheur en bioinformatique
  • Olivier Ridoux, professeur à l'Université de Rennes 1, chercheur en programmation et langages
  • Marie-Christine Rousset, professeur à l'Université Joseph Fourier (Grenoble 1), membre de l'Institut Universitaire de France, chercheuse en bases de données et représentation de connaissances
  • Antoine Rousseau, chargé de recherche Inria à Montpellier, chercheur en modélisation et simulation pour les sciences de l’environnement
  • Éric Sopena, professeur à l'Université de Bordeaux, membre du Conseil d'administration de la Société Informatique de France, chercheur en théorie des graphes
  • Thierry Viéville, directeur de recherche Inria, chercheur en neurosciences computationnelles
  • Membre honoraire : Bernard Hidoine, fondateur d'Interstices.

Au sein du comité éditorial, un comité exécutif gère la revue au quotidien, prépare et met en œuvre les décisions. Il est actuellement composé de Jocelyne Erhel, responsable scientifique,  Joanna Jongwane, rédactrice en chef,  Christine Leininger et Florent Masseglia.

Le directeur de la publication est Antoine Petit, Président-directeur général d'Inria.
Le numéro ISSN 2270-6224 lui a été attribué. Voir les mentions légales.

Un peu de technique

La plateforme web d'Interstices est réalisée avec le système de gestion de contenu JCMS développé par la société Jalios.
L'hébergement et le support informatique sont assurés par la Direction des systèmes d'information d'Inria.

Quelques chiffres

Début 2015, nous avons plus de 450 contributions en ligne. Une vingtaine de documents sont en cours de création.
Nous recevons environ 1000 visites par jour en moyenne, selon Google Analytics.  En 2014, le total atteint 318 000 sessions pour 600 000 pages vues, selon Google Analytics. Les documents les plus consultés en 2014 ont été Qu'est-ce qu'un algorithme ? (plus de 15 000 visites), Faire une multiplication... plus vite qu'à l'école ! (plus de 8 000 visites) et Les algorithmes de tri (6 500 visites).
Nous avons plus de 2800 abonnés sur Twitter et de 600 sur Facebook.

Vous souhaitez contribuer à Interstices ?

Vous êtes chercheur dans le domaine des sciences du numérique, de l'informatique, des mathématiques appliquées et vous souhaitez :

  • soumettre un document pour faire connaître votre activité de recherche, montrer des résultats récents, apporter une contribution à l'histoire des sciences, ou exprimer un point de vue sur une question de société liée aux sciences du numérique
  • soumettre un document déjà publié ailleurs (sous réserve des droits)
  • participer à la vie de la revue en intégrant le comité éditorial

n'hésitez pas à nous contacter en ligne.

Consultez également les Conseils aux auteurs et la Foire aux questions.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse postale suivante :
Interstices
à l'attention de Joanna Jongwane ou Christine Leininger (bât. 1B)
Inria
BP 105
78153 LE CHESNAY CEDEX