Les Newsletters Interstices
    Niveau intermédiaire
    Niveau 2 : Intermédiaire

    Le carbone, un nouveau marché pour les mathématiques financières

    Environnement & Planète
    Modélisation & Simulation
    Comment les mathématiques nourrissent-elles la réflexion autour de la problématique du marché du carbone ? Mireille Bossy nous répond dans cet épisode du podcast audio.

    Ecoutez l'interview de Mireille Bossy

    Mireille Bossy

    Pour inciter à réduire les émissions de gaz à effet de serre, plusieurs méthodes existent actuellement : la régulation, qui fixe par exemple les normes d’émission de CO2 par km pour les voitures, la taxation, ou encore le système de quotas échangeables régulé par le marché du carbone.

    Des quotas d’émission sont en effet fixés pour chaque pays signataire du protocole de Kyoto et ceux n’ayant pas utilisé toutes leurs émissions peuvent vendre leur surplus aux pays dépassant leurs quotas annuels. À l’échelle européenne, le marché du carbone EU-ETS s’inspire du principe de « cap and trade », c’est-à-dire un système de plafonnement et d’échange. Il permet à des industries émettrices de CO2 d’acheter ou de vendre des droits d’émission. Cette mesure transitoire accompagne leur mise en conformité avec les objectifs de réduction de l’union européenne.

    Afin de mieux comprendre les leviers qui agissent sur le marché du carbone, et identifier leurs répercussions, la mathématicienne Mireille Bossy met au point des modèles issus des mathématiques financières qui simulent son comportement. Le but ? Donner aux autorités de régulation toutes les clés qui les aideront à prendre les décisions adéquates afin que ce système contribue à réduire les émissions…

    Pour un secteur comme la production d’électricité par exemple, l’un des éléments déterminants est le prix d’indifférence d’un permis d’émission, prix en dessous duquel il ne faut pas descendre si l’on souhaite que les industriels préfèrent faire des efforts de réduction plutôt que de se contenter d’acheter des droits. Mais pour calculer ce prix, de multiples facteurs entrent en jeu : les modèles ont pour objectif de quantifier leur influence.

    Newsletter

    Recevez chaque mois une sélection d'articles

    Niveau de lecture

    Aidez-nous à évaluer le niveau de lecture de ce document.

    Si vous souhaitez expliquer votre choix, vous pouvez ajouter un commentaire (Il ne sera pas publié).

    Votre choix a été pris en compte. Merci d'avoir estimé le niveau de ce document !

    Mireille Bossy

    Directrice de recherche Inria dans l'équipe TOSCA.
    Voir le profil

    Joanna Jongwane

    Rédactrice en chef d'Interstices, Direction de la communication d'Inria
    Voir le profil